Des entreprises s’engagent pour le climat

Nombreux sont ceux qui hésitent encore à engager des travaux importants pour la protection du climat. Quelques entreprises ont toutefois reconnu depuis longtemps les opportunités d’une stratégie axée sur le développement durable - entre autres les firmes partenaires du WWF.


Coop et Migros réduisent leurs émissions

En Suisse, les deux partenaires du WWF que sont Migros et Coop démontrent régulièrement que le développement durable représente bien plus, pour eux, que des mesures de relations publiques. Ces deux détaillants ont convenu des objectifs climatiques avec le WWF. A travers des assainissements énergétiques, les deux entreprises misent, par exemple, sur l’utilisation de la chaleur des installations d’épuration des eaux et Migros a déjà ouvert le premier supermarché à énergie positive. Avec le transfert des marchandises de la route au rail et diverses innovations – comme le camion électrique de Coop – ces deux entreprises ont déjà économisé des milliers de tonnes de CO2. Elles se sont fixé comme objectif de réduire substantiellement leurs émissions de carbone et ont reçu, pour leurs efforts, le «Watt d’Or» dans la catégorie stratégie d’entreprise de la part de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). Coop a par ailleurs reçu le «Energy Globe World Award» pour son camion électrique.


Mein BildLe camion électrique est utilisé au même titre que les autres camions pour assurer la répartition des marchandises. © Coop

7000 motos électriques pour la Poste

La Poste suisse est membre des «WWF Climate Savers» depuis 2009. En tant que plus grande entreprise de transport et de logistique de Suisse et entreprise de transport de voyageurs, la Poste est un grand consommateur d’énergie. Les thèmes de l’énergie et de la protection du climat représentent par conséquent un champ d’action primordial dans sa stratégie de développement durable. Selon celle-ci, la Poste prévoit d’améliorer son efficacité en matière de CO2 d’au moins 10% d’ici la fin de l’année 2016. Près de 7000 motos électriques seront mises en service dans la petite distribution d’ici là. Et de nombreux camions et voitures de la Poste fonctionnent déjà au biogaz, avec une technologie hybride ou des cellules à combustible. Depuis 2012, toutes les lettres destinées à la Suisse sont acheminées sans effet sur le climat ni supplément de prix pour les clients. La Poste n’achète que du courant issu à 100% de sources renouvelables depuis 2008 et depuis 2013, elle utilise exclusivement de l’électricité «naturemade basic» suisse certifiée. Elle produit en outre du courant solaire sur ses toits et encourage l’utilisation de moyens de transports durables pour les déplacements professionnels de ses collaborateurs.


Mein Bild Moto électrique © post.ch

Investir pour réduire les coûts

Le géant de l’immobilier suédois Ikea s’est engagé sur la voie du développement durable – et pas seulement par idéalisme. D’ici 2020, l’entreprise veut produire elle-même assez de courant pour couvrir les besoins énergétiques du groupe. Ikea investit pour cela plus de 2 milliards d’euros dans le monde. A cela s’ajoutent d’autres mesures comme la réduction des déchets ou le respect de la norme Minergie par les magasins. La rentabilité de la démarche est attestée, par exemple, dans le domaine de l’éclairage: le passage systématique aux LED permet à Ikea d’économiser, uniquement en Suisse, près d’un demi-million de francs de frais d’électricité par an.


Mein BildJusqu'en 2020, Ikea compte couvrir par elle-même ses besoins en électricité. © Ikea